Vert Saint-Egrève
Accueil du siteLe mot des élusJournal municipalMandat 2014-2020Année 2017
Dernière mise à jour :
vendredi 1er décembre 2017
Statistiques éditoriales :
213 Articles
3 Brèves
Aucun site
5 Auteurs

Statistiques des visites :
251 aujourd'hui
100 hier
560692 depuis le début
     
Juillet 2017 - Les jolies colonies de vacances
jeudi 6 juillet 2017

popularité : 2%

En 2007-2008, 1,5 million d’enfants sont partis en colonie de vacances contre seulement 1,2 million aujourd’hui. Pourquoi une telle baisse ?

La première est incontestablement le coût de plus en plus élevé du séjour. 88 % des familles affirment qu’elles n’auraient pu faire partir leur enfant sans aide financière. Il faut savoir que le coût moyen d’un séjour est de 500 euros pour une semaine. Par conséquent les enfants qui partent en colonie sont ceux dont les familles ont accès aux aides ou ont de hauts revenus.

Ensuite, les familles ont tendance à garder les enfants plus près d’elles, une étude montre d’ailleurs que les parents écoutent davantage leurs enfants et que ceux-ci, souvent les plus jeunes, ne souhaitent pas partir en colonie. La question que l’on peut se poser est de savoir si ces enfants sont bien en capacité de juger des bienfaits d’un séjour entre copains ?

Enfin une partie des parents a des craintes liées à la sécurité, voire même des doutes sur une mixité sociale réussie dans les groupes prêts à partir.

Force est de constater que 85 % des parents qui ont déjà envoyé leur enfant ont une opinion très positive des colonies de vacances et 90% pensent même que les enfants repartent avec des souvenirs inoubliables. A Saint-Egrève, l’association familiale propose plusieurs mini camps et séjours pour les 6/13 ans de même que le pôle jeunesse pour les 12/17 ans. Cet été, par exemple, 36 jeunes ados en bénéficieront.

Si la grille tarifaire est intéressante et le coup de pouce financier réel, nous pensons cependant que le nombre de places est bien trop limité et qu’il faudrait élargir l’offre. Les parents solo ont bien du mal à gérer leurs enfants tout l’été.

De même, nous nous interrogeons parfois sur l’objectif pédagogique des séjours. C’est le cas surtout de l’initiation motocross qui, sous couvert d’apprendre le code de la route, n’en reste pas moins une activité dangereuse. Pour les autres séjours, nous espérons aussi que la dimension culturelle est bien présente entre 2 baignades !

Bon été à toutes et à tous

Laurent Amadieu, Brigitte Ruef, Tania Bustos

groupe.eco.sol@orange.fr